Bouillon Blanc

La petite histoire

On raconte des dizaines d'histoires à propos du bouillon blanc ( Molène). En voici deux :

  • Sa hampe florale permettait d'allumer les feux de la Saint Jean, puis on la disposait au dessus des portes de granges en guise de porte bonheur. Il y a d'ailleurs fort à parier que le nom latin de notre plante, verbascum, vienne des verbascus , mèches employées par les romains et les grecs pour l'éclairage...  à moins que ce ne soit l'inverse . 
  • Les enfants des temps anciens, savaient estourbir les poissons en préparant une décoction concentrée de jus de Molène pilée, qu'ils versaient dans l'eau . 
Marion à coté d'une hampe de bouillon blanc haute de près de deux mètres
Marion à coté d'une hampe de bouillon blanc

CITATION

" On la disait capable d'absorber le venin des serpents. Il semble que les hommes ont "compris" cela en observant une belette mordue par une vipère se rouler dans une rosette de Molène et en ressortir indemne. Il n'en fallait pas plus pour asseoir une réputation ."  

 

B. Bertand

(L'herbier oublié) 

PROPRIÉTÉS

On reconnait des qualités émollientes au bouillon blanc qui le font entrer dans la composition de la célèbre tisane des quatre fleurs - qui sont sept en réalité -réputée pectorale .  

Précautions

Déconseillé aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans ( source: Agence européenne des médicaments )

Préparation

De manière générale, on n'utilise en herboristerie que les fleurs du bouillon blanc.  

 

En tisane seule, il faut filtrer l'infusion avant de la boire.

 

En macérat, les fleurs peuvent être utilisées contre les furoncles, abcès et panaris . 

Lieu de cueillette

Nos fleurs de bouillon blanc sont récoltées pour l'essentiel dans l'Indre dans et autour de nos champs.



Dans quelles compositions du pot à tisanes ?

BAUME DU SOMMEIL

30 ml : 5,00 €
100 ml : 8,00 €