Bruyère

La petite histoire

Utilisée depuis le moyen âge, la bruyère était déjà accréditée par Matthiole, Tragus, Lobel, ainsi que le bénédictin dom Alexandre, comme un puissant remède antiseptique des voies urinaires et contre la pierre des reins et de la vessie.

 

Les anciens l'appelaient Erica et ils estimaient la bruyère pour rompre ou chasser les calculs, comme nous le précisent Charas et Lémery.

 


CITATION

"Les racines étaient employée à la confection des pipes et les ramures, en Bretagne, servaient en guise de chaume pour recouvrir les granges.

Dans les magnaneries de la Drôme, le nom de bruyère était donnée aux litières végétales que l'on disposait lorsque es vers à soie se préparaient à filer et à suspendre leur cocon. "

 

 

( La pharmacie du bon dieu . Fabrice Bardeau. )

 

PROPRIÉTÉS

Diurétique, antiseptique et calmante. 

 

Précautions

Comme pour toutes les plantes, nos informations n'ont pas de valeur médicale.

 

Consultez votre médecin pour toute affection.

Préparation

En tisane : A raison d'une poignée par litre d'eau, on l'infuse une dizaine de minutes puis on déguste.

 

Consommer dans la journée.

 

On peut en faire un vin et également une huile antiseptique et antirhumatismale . 

 

Lieu de cueillette

Nos fleurs de bruyères sont récoltées en lisières de bois le long des chemins et petites routes de l'Indre.



dans quelles compositions du Pot à Tisanes ?